Noir céramique

Émaillé comme le petit vase noir, ce pot a un vécu plus compliqué que son petit frère.

Son volume a beaucoup évolué au fil des cuissons, il est plus lourd que les autres récipients de la série, et le polyèdre s’est effondré dès la préparation à cru.
Il fait partie des biscuits qu’il a fallu réparer avant émaillage, et ces réparations ont laissé des cicatrices sur son fond.

Son ouverture structurée est plutôt petite et d’une brillance plus prononcée, le noir mêlé à la couverte fait place à du vert translucide.

Bref, c’est une de mes ‘gueules cassées‘ préférée, j’espère que vous aussi il vous plaît!